Global Council for Tolerance and Peace

Comment l’enfant fait face à l’intimidation?

Par D. Antoine Chartouni

D. Antoine Chartouni

Il y a plusieurs formes d’agression: verbale, physique, et agressive parmi les écoliers… ainsi que l’intimidation, ou le « bullying », psychologiquement nuisible à l’enfant. Alors, qu’est-ce que l’intimidation? Quelles sont les causes psychologiques qui poussent un enfant à utiliser l’intimidation envers les autres? Comment les parents peuvent-ils limiter cette «perturbation» sociale?

Lorsque l’enfant exprime sa réticence à être avec un certain ami, ou ne veut pas aller à l’école, ou montre des troubles mentaux-physiques, les parents doivent se renseigner sur les raisons pour lesquelles leur enfant se comporte de la sorte. Les causes sont souvent simples, et les parents peuvent les traiter rapidement. Mais parfois, l’enfant s’inquiète parce que les autres élèves se moquent de lui, le battent et utilisent de nombreux moyens agressifs envers lui. Habituellement, chaque enfant exposé à ce type d’agression n’aime pas parler ouvertement de sa situation, de peur des enfants qui pratiquent l’agressive contre lui, et de peur que ses parents le regarderont d’un œil dépréciatif. Il restera silencieux à propos sa souffrance, « qui ne sera guérie que par la confrontation. »

La signification générale de l’intimidation

L’intimidation est une forme d’abus physique (agression physique, coups, gifles, coups de pied…), ou abus psychologique (coercition et manipulation des sentiments de l’autre de façon apparente, prenant la forme de moquerie ou d’intimidation) d’une personne ou d’un groupe de personnes plus faibles au niveau physique ou social, ou moins puissant. Une personne intimidante peut créer un problème avec quelqu’un qui est d’un rang social inférieur, ou qui est plus jeune (c.-à-d. plus petit que lui). Ce dernier cas est souvent trouvé dans les écoles chez les enfants.

Quelles sont les causes de l’intimidation?

Les raisons de l’intimidation sont nombreuses: Premièrement, le caractère de l’intimidant est autoritaire, c’est-à-dire il a constamment besoin de contrôler et de dominer la vie des autres. Deuxièmement, un manque d’estime de soi peut être une cause d’intimidation, alors il intimide les autres pour cacher un sentiment d’anxiété et de peur à cause du faible estime de soi. Troisièmement, la dépression, les problèmes familiaux et l’anxiété excessive peuvent être des causes directes de l’intimidation. Enfin, nous ne pouvons pas ignorer l’idée de l’imitation. Certaines personnes imitent les « intimidants » pour acquérir de la force et un sentiment de grandeur.

L’intimidation à l’école

Parmi les incubateurs du « bullying » sont les écoles: dans les stades, les gymnases, les salles de bain, et les bus qui transportent les étudiants à leur domiciles. Certains élèves se font un mécanisme propre à eux, et essaient de contrôler les autres élèves généralement plus petits de taille et moins sociaux. L’élève-intimidant nuit aux camarades de classe ou aux élèves d’autres classes, à la fois verbalement et physiquement. Des études psychologiques ont confirmé que les intimidants étaient eux-mêmes victimes d’intimidation chez eux, ou par les adultes, alors ils utilisent cette méthode pour ressentir du pouvoir.

Dans les écoles, l’intimidation prend la forme d’un groupe d’élèves contre un autre élève. Le groupe intimide l’élève, puis passe à l’agression physique. L’intimidant est bien connu pour son choix de victime, qui est généralement fermée sur elle-même et ne s’intègre pas avec le reste des étudiants. Par conséquent, la confrontation avec le gang-intimidant est individuelle et non collective (équipe contre une autre équipe). Certains enfants sont seulement submergés par le sentiment d’appartenance : Ils frappent un ami d’école juste pour appartenir à un groupe «fort». Ces étudiants souffrent généralement du rejet social et de la peur des autres. Ils trouvent dans l’intimidation “le pouvoir et la peur des autres.”

Cela peut aussi être le résultat de l’imitation d’un adulte. Cet adulte peut être un père ou une mère à la maison, un frère ou une sœur, un ami dans le quartier ou même un enseignant ou un éducateur à l’école. Parfois, à cause du comportement immoral des éducateurs, l’élève apprend comment utiliser l’intimidation en imitant son professeur, en qui il voit son bon exemple ou son prof préféré.

Comment aider les étudiants à rester à l’écart de ce fléau?

Le rôle des parents et le rôle de l’école sont essentiels pour aider l’enfant qui est intimidé. Les principaux points pour aider ces enfants sont:

– Bon estime de soi et respect pour soi.

– Le rôle de l’école est d’aider tous les élèves à s’intégrer les uns avec autres à travers les activités sociales et sportives…

– Enseigner à l’enfant à faire face aux problèmes qu’il peut rencontrer à l’école.

Rôle des parents et rôle de l’école vis-à-vis de l’enfant-intimidant :

D’abord, les parents et les éducateurs doivent être un bon exemple. Tous les enfants imitent les adultes, de sorte qu’un enfant intimidant peut imiter: le père ou l’enseignant à l’école.

Deuxièmement, aider l’enfant-intimidant à parler de ses problèmes. C’est un moyen efficace de réduire sa peur et de contrôler ainsi son comportement hostile envers les autres.

Troisièmement, la compassion et la tendresse envers le comportement inacceptable de l’enfant intimidant et ne pas s’en échapper et l’éviter ou le crier dessus tout le temps. Ces comportements n’aident pas à faire face à l’intimidation.

Quatrièmement, demander l’aide d’un psychologue scolaire si la situation continue. Le rôle d’un psychologue est de rompre le silence pour intervenir dans le monde d’un enfant-intimidant qui souffre de son comportement inacceptable.

Vous pourriez aussi aimer