Global Council for Tolerance and Peace

Histoire

Un protocole d’entente a été signé aujourd’hui entre M. Ahmed bin Mohammed Al-Jarwan, Président du Conseil Constitutif du Conseil Global pour Tolérance et Paix, et les Fonds des Nations Unies pour la Population FNUAP, au siège de l’Organisation Internationale à New York, dans le but de coopérer et bâtir des partenariats internationaux pour installer les valeurs et la culture de la tolérance, pour rejeter l’extrémisme, promouvoir la diplomatie préventive, soutenir les initiatives régionales et internationales des jeunes, et lancer un prix majeur international, pour contribuer à la protection de la paix internationale.

Le Protocole d’Entente indique que le but de la signature est de fournir un cadre de coopération, à travers lequel le Conseil Global pour Tolérance et Paix et les FNUAP vont consolider et développer leur coopération dans les zones d’intérêt mutuel et travailler ensemble pour réaliser des objectifs communs, dans le but de soutenir l’établissement et le développement du Conseil Global pour Tolérance et Paix, avec accent sur la fortification de ses capacités techniques et la contribution à la conception et à l’implantation des plans stratégiques dans les domaines de la tolérance et de la paix.

L’accord vise aussi à développer et implanter des programmes joints, des événements et des conférences pour promouvoir la tolérance, la paix et la sécurité à tous niveaux, spécialement au niveau de la jeunesse. De même, il vise à un lancement joint et à la surveillance d’un prix majeur international pour tolérance et paix.

M. Ahmed bin Mohammed Al-Jarwan, nommé Président de l’Assemblée Constitutive du Conseil Global pour Tolérance et Paix durant la première session de l’Assemblée Constitutive à New York en marge des réunions des Nations Unies, a déclaré que:

« notre future vision provient de la ferme conviction que la réalisation de la paix mondiale aujourd’hui dépend de la capacité de la communauté internationale et de divers corps gouvernementaux et non-gouvernementaux de promouvoir une culture de tolérance entre les gens, puisque la plupart des conflits prenant place dans le monde aujourd’hui se déclenchent à cause d’extrémisme religieux, ethnique ou sectaire.»

Il a clarifié que « les activités du Conseil Global pour Tolérance et Paix viseront la coopération avec les Nations Unies pour fortifier les efforts de la diplomatie préventive à travers laquelle l’organisation cherche à éviter les conflits avant qu’ils ne se déclenchent, ceci en apprenant les valeurs et la culture de la tolérance aux générations futures en plusieurs langues du monde, ce qui va être inclus dans les écoles et les universités dans différents pays. On va essayer d’y parvenir à travers la coordination et la communication constante avec les gouvernements des pays, ce qu’on peut nommer le programme de l’implantation de la paix.»

M. Al-Jarwan ajouta: « Les forces de l’extrémisme et des ennemies de la paix ont travaillé durant des années pour planter des idées malices dans les têtes des jeunes pour provoquer la sédition et les remuer. On fait face à un nombre énorme de jeunes qui sont tombés victimes de cette plantation maligne. C’est alors notre devoir de protéger nos enfants et installer en eux la graine de tolérance, pour pouvoir cultiver les fruits de la paix dans le futur. Notre Conseil a aussi pour but résoudre les problèmes du déclin des valeurs de tolérance entre êtres humains, et de l’épidémie de l’extrémisme et de la violence, et veut faire de ces enjeux un point de concentration pour les étudiants universitaires et les chercheurs des centres de recherche autour du monde. On a l’intention de réaliser ceci à travers notre contact constant avec les universités, les centres de recherche, et les centres d’études, ainsi que l’organisation de plusieurs conférences internationales pour ce but spécifique.»

L’accord a été signé par M. Kwabena Osei-Danquah, Directeur de Gouvernance et de Relations Multilatérales au siège des FNUAP à New York, qui a salué le rôle de M. Ahmed bin Mohammed Al-Jarwan, Président du Conseil Constitutif du Conseil Global pour Tolérance et Paix, soulignant le soutien des Nations Unies aux orientations du Conseil et ses efforts pour travailler avec lui afin de répandre la tolérance et la paix.

Le Conseil Constitutif du Conseil Global pour Tolérance et Paix, présidé par Al-Jarwan, a tenu plusieurs réunions préparatrices les jours avant la signature de l’accord, et s’est réuni avec M. Henk-Jan Brinkman, Chef de Politique – Planification et Implantation du Bureau d’Appui à la Consolidation de la Paix des Nations Unies, et Mme Cecil Mazzacurati, Cheftaine du Secrétariat – Études de Progression des Jeunes, Paix et Sécurité aux FNUAP et au Bureau d’Appui à la Consolidation de la Paix.

Al-Jarwan a discuté avec M. Brinkman et Mme Mazzacurati l’importance de soutenir et promouvoir les valeurs de tolérance chez les personnes et entres les pays et los gouvernements, spécialement chez les jeunes, pour but de réaliser une paix durable, appuyant sur l’importance d’utiliser le pouvoir doux pour répandre les valeurs de tolérance et de la paix autour du monde.

De leur part, M. Brinkman et Mme Mazzacurati ont loué le Conseil Global pour Tolérance et Paix ainsi que ses orientations, saluant le Président de l’Assemblée Constitutive, M. Ahmed bin Mohammed Al-Jarwan et son travail acharné au service de la paix internationale. Ils ont souligné aussi le soutien des Nations Unies au Conseil Global pour Tolérance et Paix, mettant en valeur leur aspiration pour travailler avec le Conseil afin de réaliser les objectifs de la paix au monde entier.

Le Conseil Constitutif du Conseil Global pour Tolérance et Paix, présidé par M. Al-Jarwan, s’est réuni avec Mme Saskia Schellekens, Conseillère Spéciale de l’Envoyé du Secrétariat General sur la Jeunesse aux Nations Unies. Al-Jarwan a révisé avec elle le plan de travail du Conseil pour les jeunes, et le travail visant à maintenir leurs valeurs de tolérance, à travers la diffusion des valeurs et des principes de tolérance dans le plan d’études, en recherches et études. Quant à elle, Schellekens a salué le rôle d’Al-Jarwan et du Conseil Global pour Tolérance et Paix, pointant vers le soutien des Nations Unies aux directives du Conseil et soulignant son aspiration à travailler avec le Conseil pour promouvoir la tolérance et la paix.