Global Council for Tolerance and Peace

Le Parlement international pour tolérance et paix Se tient dans un événement mondial en la forte présence de médias

Le Parlement international pour tolérance et paix a souligné le rôle des institutions d’enseignement, d’information, culturels et éducatifs, et de l’autonomisation des femmes et des jeunes à exercer leur rôle actif dans la vie de leurs communautés, et de veiller au respect des droits de l’homme et à la réalisation de l’égalité sans distinction de genre, religion, race, couleur, langue, ou toute forme de discrimination, dans la plantation des valeurs de tolérance et la consolidation de la paix. Il a estimé que les efforts de tolérance et de paix dans les communautés pauvres et marginalisées ne porteront leurs fruits que si on œuvre pour la lutte contre la pauvreté, la maladie, la famine et pour élever le niveau de l’éducation, comme étant les premiers pas pour établir une paix juste dans ces communautés.

Le Parlement international pour tolérance et paix a tenu sa deuxième session dans le hall principal du Parlement albanais à Tirana sous les auspices du Président de la République d’Albanie, Ilir Meta, du Président du Parlement albanais, M. Gramoz Ruci, du Président du Parlement maltais, M. Angelo Farrugea, et d’un grand nombre de ministres, d’ambassadeurs et de diplomates du monde entier.

 

Le président albanais a inauguré la session par un discours de bienvenue, affirmant le soutien de son pays au Conseil global pour tolérance et paix et à son parlement international, qui apportent une contribution fondamentale à la promotion de la modération, de l’ouverture et de la tolérance face au racisme, à la discrimination, a l’extrémisme, et l’intolérance.

 

Le Président albanias a loué le conseil et son président, Ahmed bin Mohammed al-Jarwan, ainsi que les réalisations accomplies depuis le lancement du conseil à Malte en novembre 2017. Il a déclaré que le conseil et ses organes constituaient un lieu international pour exprimer les valeurs humaines les plus élevées et soutenir les efforts de tolérance et de paix dans le monde.   Le discours d’Aljarwan SEM Aljarwan, Président du Conseil global pour tolérance et paix, a prononcé un discours dans lequel il a salué le travail du Parlement international et de ses comités. “Un tel intérêt local et international pour cette réunion nous conduit à avancer vers nos nobles objectifs et ambitions afin d’atteindre un monde plus tolérant, sûr et pacifique.”

 

Il ajouta : « Tenir notre session aujourd’hui est une traduction pratique de la célébration de la Journée international pour la Tolérance. Je pense que nos travaux au Conseil global pour tolérance et paix dans tous ses organes, notamment dans le Parlement international pour tolérance et paix, reflètent la mise en œuvre d’un engagement international pris par nos États lorsqu’ils ont signé la Charte des Nations Unies. Aljarwan a souligné l’importance du rôle central joué par les médias dans la diffusion des valeurs de tolérance et de paix et de l’utilisation de tous les moyens possibles pour promouvoir la tolérance dans le monde entier afin de sensibiliser le monde à l’importance de ces valeurs pour le bénéfice et la paix du monde. Il a ainsi réitéré le rôle de l’éducation, de l’enseignement, des universités et des institutions culturelles, notant que le Conseil a travaillé en partenariat avec ces institutions et qu’il a employé beaucoup d’efforts continus pour trouver des moyens de promouvoir et de propager les valeurs de tolérance entre les générations. De sa part, le président du Parlement albanais, M. Gramoz Ruci, a souhaité la bienvenue aux participants, sous le dome du Parlement albanais, soulignant l’importance de cette session historique du Parlement international pour tolérance et paix et son symbolisme.

 

Le président du Parlement maltais, Angelo Farrugea, a également déclaré que son pays a l’honneur d’accueillir le Conseil global pour tolérance et paix en tant que siège du Conseil, ainsi que la première session du Parlement international pour la tolérance et la paix en juillet dernier. Cela témoigne de la profonde confiance du gouvernement et du peuple maltais dans les principes et objectifs du Conseil global pour tolérance et paix. Il a également salué les efforts de M. Ahmed Aljarwan et a appelé les membres du Parlement international à aller de l’avant dans leurs efforts et leurs nobles objectifs afin de diffuser les valeurs de tolérance et de paix.

 

 

Mme Senida Mesi, Vice-Premier Ministre albanais, a déclaré que le Parlement international pour tolérance et paix devrait trouver des solutions radicales aux problèmes du monde comme les crises, conflits et disputes fondés sur des motifs raciaux, sectaires et religieux. Elle a remercié le Conseil global pour tolérance et paix et son parlement international d’avoir choisi l’Albanie comme siège de la deuxième session, notant que son pays a toujours été un symbole de la coexistence pacifique entre différentes religions et croyances.

Séance plénière

  1. Taulant Balla, membre albanais du Parlement international pour tolérance et paix, et son président actuel, a présidé la deuxième partie de la session plénière du Conseil, au cours de laquelle les rapports de la Commission des relations internationales, de la plantation de la paix, des affaires légales, de la femme et de la jeunesse et du développement durable ont été examinés et approuvés.

 

“Déclaration de Tirana sur la tolérance et la paix”

 

Le Parlement international pour tolérance et paix a également publié la Déclaration de Tirana sur la tolérance et la paix, qui stipule:

 

Que le Parlement international pour tolérance la paix souligne que,

  • La diffusion des valeurs de tolérance inhérentes à différentes religions et cultures est un engagement majeur des parlements et des diverses institutions exécutives des États, en particulier des institutions chargées de l’éducation, de l’information, de la culture et de l’enseignement ;

 

  • L’autonomisation des femmes et des jeunes leur permettant de jouer un rôle effectif dans la vie de leur communauté constitue le meilleur outil pour faire face aux divers problèmes politiques, culturels et sociaux auxquels ces sociétés sont confrontées ;

 

  • La diffusion des valeurs de tolérance dans les communautés pauvres et marginalisées ne portera ses fruits que si l’on s’efforce de lutter contre la pauvreté, la maladie, la famine et l’avancement de l’éducation en tant qu’étapes principales pour l’instauration d’une paix juste dans ces sociétés ;

 

  • L’implantation de la paix parmi les êtres humains nécessite tout effort pour assurer le respect des droits de l’homme en général et en particulier le droit à la justice et à l’application du droit, la défense de la dignité humaine et la réalisation de l’égalité sans distinction de race, de religion, de genre, de couleur, de langage ou de toute autre forme de discrimination ;

 

  • Le développement de systèmes juridiques nationaux de lutte contre la discrimination, le racisme et le sectarisme et les pratiques de violence sous toutes ses formes est devenu indispensable ;

 

  • Maximiser le rôle joué par les médias en tant qu’instrument de la paix internationale, et en particulier le rôle central que les médias internationaux peuvent jouer dans la diffusion d’une culture de la tolérance parmi les êtres humains, nécessite la mise en place d’un système juridique international d’information garantissant l’indépendance, l’impartialité et la neutralité des médias.

 

Le président du Conseil global pour tolérance et paix, Ahmad Aljarwan, a reçu la « clef à Tirana », la première médaille en République d’Albanie, présentée par le maire de la capitale albanaise, Erion Viliaj, en reconnaissance de ses efforts pour diffuser les valeurs de la tolérance et de la paix dans le monde et de ses efforts à travers la présidence du Conseil global pour la tolérance et la paix dans le contexte de promouvoir les bonnes valeurs humanitaires.

Vous pourriez aussi aimer