Global Council for Tolerance and Peace

La “nourriture”… et la vie familiale

Dr. Antoine Chartouni

Dr. Antoine Chartouni

Qui de nous n’aime pas la nourriture ? C’est un besoin essentiel dans la vie de chaque être humain. Mais son importance ne se limite pas à maintenir notre corps en bonne santé, puisqu’en plus d’être un besoin physiologique, il est un besoin psychologique.

Est-ce manger sensé juste pour rester vivant ? Ou portons-nous d’autres significations inconscientes? Quel est la signification psychologique de la nourriture dans la vie de l’Homme ? Est-ce que le plaisir de manger essentiel dans notre vie quotidienne?

Dès les premières minutes… jusqu’à l’âge adulte!

Apres la naissance, le nouveau-né montre son besoin de manger. Il demande automatiquement l’allaitement. Ce stade si important est connue par « le stade oral ». Il commence juste après la naissance, et se prolonge jusqu’au 12ème mois de la vie de l’enfant. Toute l’attention du bébé se concentre durant ce stade sur la nourriture, et la relation entre lui et sa mère commence à se matérialiser psychologiquement et physiquement.

Pour ce, les psychologues considèrent l’allaitement une activité essentielle dans la formation de la personnalité de l’enfant. A mentionner que les désordres psychologiques et alimentaires chez les enfants reviennent au stade oral.

En effet, un court ou un long allaitement a des explications psychologiques : Le sevrage rapide auquel on ne trouve nul cause médicale essentielle, et où la mère arrête d’allaiter son enfant car elle ne veut pas le faire, apparait chez les mamans avec une personnalité plus narcisse que celles qui allaitent plus longtemps.
Quant aux mères qui ne veulent pas arrêter d’allaiter leur enfant, ce délai montre leur extrême prudence envers leur enfant et leur volonté de le protéger.

Après l’enfance, la nourriture se transforme en un besoin vital. Elle procure de l’énergie pour se réchauffer et bouger, et aide aussi le corps à la prévention et la guérison des maladies, ainsi qu’au développement, remplacement et réparation des cellules et des tissus.

La nourriture est aussi d’importance vitale pour diriger les fonctions hormonales et chimiques du corps, et pour renforcer le système immunitaire contre plusieurs virus et maladies.

Quelle est l’importance de partager les repas avec la famille ?

Manger avec la famille est une indication et un signe de force ou faiblesse de la relation entre ses membres, et du niveau de la communication entre eux. Une des questions qui se posent sur la famille quand elle visite le psychologue : « Est-ce que tous les membres de la famille mangent ensemble ? »

De là, on peut résumer l’importance du partage des repas dans une famille par les points suivants :

– C’est une réunion entre tous les membres de la famille, où ils peuvent partager leurs idées et sentiments.
– Partager les repas avec les membres de la famille donne une sorte de stabilité psychique et émotionnelle à toute la famille.
– Cela renforce les relations entre les membres de la famille à travers la discussion des décisions importantes entre les parents et les enfants.
– Cela promeut le sentiment d’appartenance, et ce sentiment pousse l’enfant à se sentir en sécurité, et à avoir de la confiance en soi.
Ce sentiment peut être renforcé quand les parents demandent à l’enfant de les aider à préparer la table et à nettoyer, avant et après le repas.
– Apprendre aux enfants quelques habitudes et comportements sociaux : L’étiquette de la table, le respect du silence lors du repas, mâcher proprement…)
– Partager les repas avec la famille promeut les concepts sociaux chez les enfants : Comme aimer autrui, respecter et offrir de l’aide à ceux qui en ont besoin, et partager la nourriture avec ses frères et sœurs…
– Lors du partage de la nourriture entre les parents et les enfants, les parents découvrent la répugnance de leurs enfants envers quelques types de nourriture, et peuvent donc modifier ce comportement par des habitudes saines et acceptables.

Manger avec les gens… une fois par jour

Dès l’enfance, les parents doivent à tout prix partager les repas avec leurs enfants, et ne pas commencer à manger avant que tous les membres de la famille soient présents. Il est important que toute la famille décide ensemble les repas que la mère va préparer durant la semaine. Pour ce, le temps du repas doit être dédié à savourer les repas, et s’éloigner des disputes, des cris et des gronderies.

Les parents peuvent mettre de la musique douce durant le déjeuner, ou introduire une atmosphère d’amusement lors du repas à travers des questions ou des plaisanteries… Ils peuvent aussi manger en dehors de la maison une ou deux fois par mois (dans un restaurant, ou un jardin public ou une forêt…).

Finalement, des plus importantes idées dans cet article est l’éloignement de la technologie. Tous les membres de la famille, n’importe leurs occupations, charges et responsabilités, doivent s’éloigner des appareils téléphoniques ou autres, et des revues de toutes sortes lors du repas avec la famille, pour être disposé à parler avec les enfants.

Vous pourriez aussi aimer