Global Council for Tolerance and Peace

Dr. Hajar Abu Jabal : « J’espère que ma présidence de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix sera l’occasion de projeter une image honorable de la femme arabe dans le monde entier

Il y a quelques jours, le Conseil Gobal pour la tolérance et la paix a célébré la première femme présidente de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix, après la sixième session du Parlement international pour la tolérance et la paix qui s’est tenue en République du Monténégro, et en présence de 41 parlementaires représentant leur pays, déclarant à tous que les femmes ont un rôle que personne ne peut négliger dans le développement de la société et l’éducation de la société. Des générations prometteuses fondées sur des principes et des valeurs humaines, qui créent des sociétés qui vivent dans la paix, l’amour et l’acceptation de l’autre, quelles que soient ses idées et ses orientations.

A cette occasion, nous avons le plaisir de vous accompagner, à travers les lignes suivantes, dans une nouvelle tournée entre les couloirs du Conseil et un dialogue privilégié avec le premier Président de l’Assemblée Générale pour la Tolérance et la Paix, Son Excellence Prof. Dr. Hajar Abou Jabal.

• Qui est le président de l’Assemblée générale pour la Tolérance et la Paix ?

Le professeur Hajar Ismail Abu Jabal est titulaire d’une licence en médecine de l’Université Ain Shams, mention excellente avec mention.

Après avoir obtenu son diplôme, elle a été nommée assistante à l’enseignement à la Faculté de médecine et a gravi les échelons de sa carrière jusqu’à ce qu’elle atteigne le rang de professeure.

Elle a obtenu un doctorat en immunologie, puis s’est installée dans la capitale française, Paris, et a fait des études de troisième cycle dans une spécialité délicate, qui est l’immunologie tissulaire et la transplantation rénale.

 Elle a dirigé le laboratoire central d’analyses de l’hôpital spécialisé d’Ain Shams.

Elle a occupé le poste de conseillère auprès de l’ancien ministre égyptien de la Santé, le Dr. Awad Taj El-Din pour les affaires de politique de santé.

Elle a suivi un cours de trois ans du Programme des Nations Unies pour le développement (U.N.D.P.) dans le domaine de l’autonomisation politique des femmes.

Non seulement cela, mais c’est aussi une artiste plasticienne dont l’amour pour l’art l’a amenée à l’étudier de manière académique. expositions locales et internationales.

• Tout d’abord, nous félicitons Votre Excellence la présidence de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix, et nous voudrions informer Dr. Hajar à propos de son parcours avec le Conseil Global pour la tolérance et la paix… Comment cela a-t-il commencé ?

Merci beaucoup. Je me souviens du premier jour où j’ai rencontré Son Excellence Ahmed bin Mohamed AlJarwan, président du Conseil Global pour la Tolérance et la Paix, à la fin de 2017, et le Conseil était à l’époque un encore achevé un mois de sa création, lors d’un dîner qui comprenait un certain nombre de personnalités de haut rang, et Son Excellence Ahmed était AlJarwan lors d’une courte visite au Caire à l’époque.

En attendant; Moi et les participants avons écouté une explication sur la nature du conseil, ses objectifs qu’il cherche à atteindre et les visions qu’il adopte, et mon attention a commencé à se concentrer de plus en plus, comme si quelqu’un avait appuyé sur un bouton de démarrage à l’intérieur de moi, et Je me suis assis et je me suis dit avec un grand bonheur qu’il y a ceux qui ont les mêmes idées et ambitions que j’ai toujours souhaité réaliser dans le domaine du travail.Sociétal, toutes mes activités communautaires étaient individuelles et non dans un cadre institutionnel.

Après cette réunion, j’ai correspondu avec Son Excellence le Président du Conseil et lui ai exprimé mon désir de le rejoindre, Son Excellence s’en est félicité, et la communication s’est poursuivie entre nous jusqu’à ce que Son Excellence a proposé de se joindre à l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix après sa première réunion en Mai 2020, et rien de nouveau ne s’est produit depuis lors à cause de ce que le monde a traversé à la suite de la pandémie de Corona, jusqu’à ce que l’on me propose la présidence de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix en février 2021.

• Pouvons-nous dire que la présidence du Dr Hajar de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix est une étape importante dans l’histoire de son travail communautaire ? Et pourquoi?

Bien sûr, il est très important car il réalise ce que j’espérais mettre en œuvre dans ma vie dans un cadre élargi et institutionnel.En tant que professeur à l’université, mon activité et mon intérêt à soigner les étudiants, la communauté universitaire et les patients, et essayer de changer leur vie pour le mieux, mais toutes ces activités ont été menées à titre personnel et n’étaient affiliées à aucun organisme institutionnel ou société civile, et cela m’a aidé dans mon travail à l’époque en tant que conseiller de l’ancien ministre de la Santé, Dr. Awad Taj El-Din pour les affaires de politique de santé.

Lorsque j’ai intégré une formation pour l’autonomisation politique des femmes affiliée au Programme des Nations Unies pour le développement, qui a duré trois ans, je n’ai jamais oublié mon travail de service et mon devoir envers la société, et les études et le travail de service se sont déroulés en parallèle, et la question s’est développée en plusieurs expériences dans l’éducation des femmes rurales et les aider à améliorer leur vie. Par conséquent, lorsqu’une telle opportunité s’est présentée, non seulement au niveau local, mais aussi au niveau international, c’était comme un rêve dont les caractéristiques ont commencé à se matérialiser sur le terrain.

• Quelle est la vision de Votre Excellence ou le plan que vous cherchez à mettre en œuvre pendant votre présidence de l’Assemblée générale pour la tolérance et la paix ?

Ce en quoi je crois et que j’ai toujours cherché à réaliser, ses outils sont devenus disponibles entre mes mains, d’autant plus que le travail individuel ne permet pas d’atteindre les résultats souhaités, et il est devenu un parapluie qui contient ces ambitions et objectifs, les plus importants dont l’autonomisation des femmes et l’activation de leur rôle au sein de la société, en particulier les femmes rurales et les soutiens de famille, et les enfants sans abri. de développement durable pour eux.

J’espère que si nous pouvions mettre en œuvre le programme de maîtrise adopté par le Conseil, qui porte sur une étude, la première du genre en matière de tolérance et de paix, au sein des universités égyptiennes et arabes, et que l’éducation humaine ne se limiterait pas à un certain âge, mais plutôt atteindre le développement de programmes de sensibilisation qui s’adressent aux enfants dans les écoles pour leur inculquer les principes de tolérance et de paix depuis les jeunes, afin de s’assurer qu’une génération grandit avec un moi normal, acceptant toutes les différences qui il peut y faire face dans sa vie et peut s’y adapter, tant au niveau local qu’arabe.

Sur le plan international, j’espère de Dieu Tout-Puissant que ma présidence de l’Assemblée Générale pour la Tolérance et la Paix sera l’occasion de projeter une image honorable de la femme arabe devant le monde entier.

Je me réjouis également d’ouvrir des horizons de coopération avec les organisations de la société civile au niveau international, de renforcer les relations avec les représentants des États membres du Parlement international pour la tolérance et la paix, que j’ai eu l’honneur de connaître en République du Monténégro et de coopérer avec eux, et l’accès au travail et aux mécanismes de coopération pour activer des programmes éducatifs et éducatifs sur la tolérance et la paix, et d’examiner la possibilité de leur application dans les universités et les écoles, chacune dans son propre pays, ainsi que d’explorer la possibilité de soutenir des petits et micro projets qui parvenir à un développement durable pour leur peuple et changer la vie de leurs membres pour le mieux.

• Un message que vous enverriez au Conseil en particulier, et un autre à tous ceux qui s’intéressent aux valeurs de tolérance et de paix… Quel est son contenu ?

Mon message au Conseil: (Je sais que la noble tâche que vous vous êtes chargée d’accomplir est très difficile, et qu’elle requiert une forte détermination et vous la possédez. Tout ce que vous avez à faire est de faire confiance et de croire en vos capacités et que vous pouvez atteindre ce noble objectif, qui est de diffuser les valeurs de tolérance et de paix dans le monde entier. Et ne laissez pas une porte autour de vous sans y frapper, car personne ne sait ce qui se cache derrière une porte fermée sauf quand il le franchit.

Quant à mon message à ceux qui s’intéressent à la tolérance et à la paix, je les invite tous à être d’une main et d’une voix pour se faire entendre depuis la chaire du Conseil Global pour la tolérance et la paix. Plus les efforts et les visions sont unis, plus résonnent les résultats seront.

Vous pourriez aussi aimer