Global Council for Tolerance and Peace

AlJarwan : « Nous venons tous d’une même origine. C’est par nos actions que nous laissons une empreinte dans la vie et non par notre différence de couleurs”

Le 23 août marque l’anniversaire du soulèvement des esclaves hommes et femmes dans la partie ouest de l’île de Saint-Domingue “Haïti et la République dominicaine” en 1791, où ce soulèvement a joué un rôle décisif dans l’abolition de la traite transatlantique des esclaves.

La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition vise   à inscrire la tragédie de la traite négrière dans la mémoire de tous les peuples et d’être l’occasion d’une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de la cette tragédie, ainsi que d’une analyse des interactions qu’elle a générées entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et les Caraïbes.

A cette occasion, le président du Conseil Global pour la tolérance et la paix, S.E. Ahmed bin Mohamed AlJarwan a affirmé que tous les êtres humains sont issus d’une même origine, et ce qui distingue chaque individu de l’autre est son travail et non sa couleur. Nous devons toujours nous souvenir et apprécier le grand rôle de ceux qui se sont révoltés pour la dignité humaine et ont brisé les chaînes de l’esclavage et de la discrimination.

AlJarwan se rappelle d’une situation inoubliable lors de sa visite à l’île de Kouri dans la capitale sénégalaise, Dakar, en disant :

« Je suis entré dans les salles de détention là-bas, et des esclaves étaient détenus pour être vendus et assemblés en vue de leur évacuation vers l’Amérique, et ces salles peignaient des images d’une extrême cruauté et d’humiliation ».

AlJarwan a souligné que les fondements de la culture de la tolérance et de la paix sont basés sur l’égalité entre tous sans distinction de couleur, de race, de religion ou de genre.

Si nous pouvons mettre cela en œuvre, nous garantirons une vie stable à tous les peuples de la Terre et aux générations successives vivant dans la stabilité psychologique et l’acceptation de l’autre, quelle que soit sa différence.

C’est bien de mentionner que les Nations Unies ont officialisé cette journée en approuvant la résolution de l’Assemblée générale, Le 17 décembre 2007.

À la mémoire des victimes de l’esclavage, un monument permanent a été érigé au siège des Nations Unies à New York, dévoilé le 25 mars 2015. La conception du monument appelé ‘L’Arche du Retour’ a été choisie pour L’architecte américain Rodney Leonvey.

Vous pourriez aussi aimer