Global Council for Tolerance and Peace

Une étudiante chinoise décède à cause de la malnutrition après avoir dépensé de l’argent pour le traitement de son frère

Une étudiante gravement sous-alimentée qui a survécu avec seulement 2 yuans (0,30 $, 0,20 £) par jour durant des années pour soutenir son frère est décédée, selon les médias chinois.

Le sort de Wu Huayan a choqué la Chine lorsque des photos de la jeune femme, qui pesait un peu plus de 20 kg (43 lb), sont apparues l’année dernière.

Elle a été admise à l’hôpital avec des problèmes respiratoires en octobre 2019.

Les dons ont afflué pour l’aider à se rétablir, mais son frère a déclaré aux journalistes qu’elle était décédée lundi.

Mme Wu avait dit au « Chongqing Morning Post » qu’elle s’était rendue aux médias pour obtenir de l’aide après avoir vu son père et sa grand-mère mourir parce qu’ils n’avaient pas d’argent pour le traitement.

« Je veux faire l’expérience – attendre la mort à cause de la pauvreté », a-t-elle déclaré.

Son frère, qui n’a pas été nommé, a déclaré au Beijing Youth Daily qu’elle n’avait que 24 ans lorsqu’elle est décédée.

Les médecins ont déclaré l’année dernière que l’étudiante, qui est à la troisième année à l’université, souffrait de problèmes cardiaques et rénaux à la suite de cinq années passées à manger des quantités minimales de nourriture.

Quelle est l’histoire de Wu Huayan?

Wu Huayan et son frère avaient lutté pour survivre pendant de nombreuses années. Ils ont perdu leur mère à l’âge de quatre ans et leur père est décédé alors qu’elle était encore à l’école.

Elle et son frère ont ensuite été pris en charge par leur grand-mère, puis par un oncle et une tante qui ne pouvaient fournir que 300 yuans par mois.

La majeure partie de cet argent est allée aux factures médicales de son frère cadet, qui avait des problèmes de santé mentale.

Cela signifiait que Mme Wu ne dépensait que 2 yuans par jour pour elle-même, survivant largement au piment et au riz pendant cinq ans.

Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital, elle ne mesurait que 135 cm.

Les médecins ont dit qu’elle était si mal nourrie que ses sourcils et 50% de ses cheveux étaient tombés.

Quelle a été la réaction?

Les frères et sœurs venaient du Guizhou, l’une des provinces les plus pauvres de Chine, et l’affaire a mis en lumière la pauvreté en Chine.

Alors que l’économie chinoise a explosé au cours des dernières décennies, la pauvreté n’a pas disparu, le Bureau national des statistiques indiquant qu’en 2017, 30,46 millions de chinois ruraux vivaient encore sous le seuil de pauvreté de 1,90 dollar par jour.

Le cas de Wu Huayan a provoqué une vague de colère envers les autorités, beaucoup de gens sur les réseaux sociaux se demandent pourquoi rien n’avait été fait pour aider les frères et sœurs ?

D’autres ont exprimé leur admiration pour ses efforts pour aider son frère tout en poursuivant ses études.

Ses enseignants et ses camarades de classe ont fait don de 40 000 yuans, tandis que les villageois locaux ont collecté 30 000 yuans pour l’aider.

Avant sa mort, les fonctionnaires ont publié une déclaration disant que Mme Wu avait reçu la subvention minimale du gouvernement – estimée entre 300 et 700 yuans par mois – et recevait maintenant un fonds de secours d’urgence de 20 000 yuans.

La Chine s’est précédemment engagée à éliminer la pauvreté d’ici 2020.

BBC

Vous pourriez aussi aimer