Global Council for Tolerance and Peace

Le Conseil Global pour la Tolérance et la Paix attribue 50,000 livres sterling à la première équipe de la compétition de courts métrages « Vers une vie meilleure »

Hier, vendredi soir, le Conseil Global pour la Tolérance et la Paix et le Centre catholique égyptien pour le cinéma ont organisé la cérémonie de remise des prix de la première session du concours de courts métrages « Vers une vie meilleure », au Théâtre du Nil des Pères Franciscains, dans le centre Caire.

Celle-ci s’est déroulée en présence du président du Conseil Global pour la Tolérance et la Paix, Ahmed Mohamed AlJarwan, du directeur du Centre catholique égyptien du cinéma, le père Boutros Daniel, et du président de l’Assemblée générale du Conseil Global pour la tolérance, le Dr Hajar Abu Jabal.

La cérémonie s’est également déroulée en présence du Chargé d’Affaires de l’Ambassadeur des Emirats Arabes Unis au Caire, Conseiller Dr. Maryam Khalifa Al Kaabi, et a participé à la distribution des récompenses.

 Les participants de la Ligue arabe étaient le ministre plénipotentiaire Samia Baybars et le ministre plénipotentiaire Dr Raed Ali Saleh Al-Jubouri.

La cérémonie a vu la présence des stars « Lebleba » et Lekaa Khamisi et Jumana Murad, du grand réalisateur Magdy Abu Amira, et d’un groupe d’artistes, créateurs, lauréats, cinéastes participants et professionnels des médias.

Activités de fête

La cérémonie a débuté par la projection d’un film documentaire sur les réalisations du Conseil Global pour la Tolérance et la Paix et du Centre catholique égyptien pour le cinéma.

Un résumé de 15 films en compétition hors compétition a été projeté pour les premières places.

Ensuite, l’hôte de la cérémonie a invité tous les réalisateurs de ces films à monter sur scène, pour recevoir des certificats de participation et prendre des photos souvenirs.

AlJarwan

Puis, Ahmed AlJarwan a lu son discours, notant deux occasions heureuses, comme cette semaine la célébration de la Journée internationale de la paix, et honorant ce soir les lauréats du concours de courts métrages « Vers une vie meilleure », organisé et supervisé par le Conseil Global pour Tolérance et Paix et le Centre Catholique du Cinéma en Egypte.

Il a ajouté: « Nous avons travaillé main dans la main avec le Père Boutros Daniel pour établir un cadre de coopération entre le Conseil Global pour la Tolérance et la Paix et le Centre catholique égyptien du cinéma, et nous avons travaillé ensemble pour unifier et développer la structure de cette coopération pour atteindre des objectifs communs entre nous, croyant à l’importance de l’art et de la créativité dans la diffusion de la culture de la tolérance et la défense des valeurs de paix et d’avancement des peuples et des sociétés, et l’importance du rôle de la jeunesse dans l’avancement de la nation.

AlJarwan a poursuivi : « Nous avons donc lancé, avec le Père Boutros Daniel, à Umm al-Dunya en Égypte, le premier concours du genre, dans lequel les participants concourent pour le prix du meilleur court métrage, sous le titre « Vers un meilleur Life », puisque le concours s’est étalé sur plus d’un mois auquel il a participé. Près de 40 concurrents, et le jury a choisi trois lauréats.

A-Jarwan a fait l’éloge de tous les travaux en termes de contenu, de présentation et de diversité, ce qui reflète l’enthousiasme, la créativité et l’empressement des participants à participer, car ils sont tous gagnants.

Il a déclaré que cette réalisation n’aurait pas pu être réalisée sans trois piliers principaux sur lesquels nous devions nous appuyer, à savoir : la croyance dans les valeurs de tolérance et de paix pour influencer la vie de l’individu et de la société, la science et la connaissance pour servir la société sur le terrain, en plus de l’enthousiasme des jeunes pour le changement et la coexistence.

Le président du Conseil Global pour la tolérance a souligné que nous vivons dans un monde confronté à de profonds changements et à des défis sans précédent dans la poursuite de l’humanité pour parvenir à une paix et un développement durables, tels que le changement climatique, l’inégalité des sexes, la pauvreté, les conflits armés, la corruption et violations des droits de l’homme, notre rôle est donc maintenant de faire le bon choix entre la paix ou la guerre, entre l’ouverture ou l’isolement, et entre l’unité ou la division.

Il a poursuivi: « Alors que le monde s’efforce de se remettre de la pandémie de Corona et de ses conséquences sociales et économiques, nous avons célébré cette semaine la Journée internationale de la paix, dont le thème était » Récupérer mieux pour un monde juste et durable « .

Il a souligné que le temps du changement est venu d’unifier nos efforts pour construire un avenir durable et un monde de paix et de stabilité en diffusant les valeurs de tolérance et de paix, en appréciant nos valeurs humaines et notre relation humaine, en mettant fin à la discrimination, guerres, le terrorisme et la violence, et investir dans l’éducation, la science, la médecine et la technologie.

D’un autre côté, AlJarwan a hautement apprécié la mesure pionnière prise par le président Abdel Fattah Al-Sisi en lançant la Stratégie nationale des droits de l’homme, qui reflète le rôle important de l’Égypte dans la promotion et la protection des droits de l’homme sociaux, économiques, politiques et culturels.

Le président du Conseil Global a souligné que la jeunesse est le pilier et le moteur de toute nation, et le changement ne se produira pas tant que les jeunes ne seront pas au cœur de chaque rêve et des partenaires actifs dans la construction de la paix et le soutien de la tolérance, nous avons donc une grande responsabilité de travailler ensemble, côte à côte, pour construire des valeurs humaines et promouvoir la tolérance, la paix et l’autonomisation des jeunes partout dans le monde.

Père Daniel

A son tour, le Père Boutros Daniel a déclaré, lors de son discours : « Depuis que j’ai rencontré mon frère, Son Excellence Ahmed AlJarwan, pour la première fois, en présence du Père Murad Majali, nous avons trouvé compréhension, rapprochement et intégration dans l’humain. idées et concepts, que nous devons travailler dur ensemble pour diffuser, et faire respecter les valeurs d’amour, de tolérance et de paix entre les Humains ».

Il a souligné que cette année, le centre a célébré le Festival du film du Centre catholique égyptien lors de sa 69e session, coïncidant avec cet ancien et le plus ancien festival du film du monde arabe, la naissance de la première session du concours de courts métrages « Vers une vie meilleure » .

Le Père Peter a noté que dans ce bâtiment et au-dessus de ce théâtre, la plupart des géants, des stars et des pionniers du cinéma égyptien s’apprêtaient à recevoir leur premier honneur au début de leur carrière artistique, affirmant que la dame de l’écran arabe, Faten Hamama, a reçu son premier prix alors qu’elle était encore enfant de cet endroit.

Il a ajouté : « Il est donc de notre devoir de répondre aux appels de nombreux jeunes à mettre en place un festival et un concours de courts métrages, afin d’inciter les créateurs à produire des œuvres plus significatives et porteuses de valeurs humaines et morales.. »

Les lauréats

 Le président du Conseil Global pour la tolérance et la paix, le directeur du Centre catholique égyptien du cinéma et l’ambassadeur par intérim des Émirats arabes unis ont honoré les membres du jury de la session : le président de l’Académie des arts, Dr. Ghada Jbara, réalisateur, Saad Hindawi, et les deux artistes : Liqa’ al-Khamisi et Jumana Murad.

La cérémonie a présenté une « promo » pour les deux films qui ont reçu les éloges du jury, « Ghosn Al Karma et Carbon », et a convoqué les réalisateurs des deux films, Hani Samir Abdel Hamid, et Bishoy Maher Kamel, au théâtre pour recevoir le certificats d’appréciation.

« AlJarwan », « Daniel » et « Al-Kaabi » ont honoré les invités d’honneur de la session avec le prix de la créativité artistique, pour l’artiste « Lebleba », l’habile metteur en scène Magdy Abu Emera, et l’artiste Ashraf Abdel Baqi.

Remise des prix aux gagnants

A l’issue de la cérémonie, Ahmed AlJarwan, président du Conseil Global pour la Tolérance et la Paix, a remis les prix financiers pour les trois premières places de la compétition, où le film « Watan by Choice », réalisé par Hanan Mohamed Madi , a remporté la première place et un montant de 25,000 livres, et le film « Adam », réalisé par Nermin Edward Morcos. En deuxième place, avec un montant de 15,000 livres, et le film « Le petit-fils de la famille Murad », réalisé par Abanoub Youssef Zarif, à la troisième place, et un montant de 10,000 livres.

A noter que le 18 mai 2021, Ahmed Mohamed AlJarwan, le Conseil Global pour la tolérance et la paix, et le père Boutros Daniel, directeur du Centre égyptien catholique du cinéma, ont signé un accord pour organiser une compétition de courts métrages. , sous le titre « Vers une vie meilleure ».

L’accord de coopération conjoint entre le Conseil et le Centre vise à créer des cadres communs de coopération, à consolider les liens d’amour fondés sur la coopération et la paix, et à promouvoir les valeurs de tolérance par l’échange d’expériences, l’organisation d’événements communs et la adoption d’initiatives et de contributions qui soutiennent la paix et la tolérance dans les sociétés, dans le but de soutenir le citoyen et de promouvoir les valeurs humaines sans discrimination.

Les films pour participer à la compétition ont été présentés pendant la période du samedi 10 juillet 2021 au samedi 28 août 2021, à la salle du Nil des Pères Franciscains.

Les organisateurs ont stipulé que le film devait être un court métrage de fiction ou un documentaire d’une durée maximale de 15 minutes, et conforme aux conditions de la compétition.

Vous pourriez aussi aimer