Global Council for Tolerance and Peace

Le chômage… un problème d’Etat

Par: Jérome Fieschi

Jérome Fieschi

Les chiffres du chômage à la hausse alertent les autorités en France.

Il vient de se réveiller… après une bonne douche pour bien commencer la journée et comme tous les matins le voilà qu’il se pointe au café central de la place où il boit son café. Et après ? Ira-t-il au bureau de la mairie occuper son poste ? Ou plutôt au chantier du nouveau centre commercial et participer aux œuvres ?

Non ! Bien mieux que cela ! Comme une bonne partie des 3,451 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi et profitant du chômage, il va aller siroter un petit diabolo fraise au café voisin, puis dans l’autre café jusqu’à faire la tournée des bars et attendre paisiblement l’heure du repas pour enfin rendre visite à ses autres amis chômeurs. Voilà ce qu’est la journée type d’un français au chômage, inscrit à Pôle Emploi et gagnant sa vie grâce à celui-ci. Occultant certainement l’autre partie de demandeurs d’emplois qui n’en trouvent tout simplement pas.

Comment ne pas s’alarmer quand des millions de personnes profitent de ce système alors que la majorité de la population fait son travail quotidien et participe activement dans le remplissage des caisses de l’Etat qui elles-mêmes engendrent le financement des « sans emploi » : Périphrase fort atténuante désignant les chômeurs. En effet, alors que la croissance est en hausse et que la situation économique a tendance à s’améliorer entrainant la création d’emplois, le nombre d’inscrits à Pôle Emploi a étrangement augmenté au mois de Juillet dernier et pas qu’un peu : +1% sur un mois et +1,3 % sur les 3 mois approchant des pics historiques.

Alors comment contrer ce mouvement de paresse et obliger les gens à s’activer à la recherche d’emplois ? Une action collective du ministère de l’économie et du budget ainsi que celui de l’intérieur serait-elle une solution ? Ou alors augmenter le nombre de médecins de travail afin de pouvoir détecter les tricheurs, comme l’a déclaré le président Macron lors de sa conférence de presse de mardi soir ? C’est aux spécialistes des finances et aux autorités de trancher mais je sais au moins que le salut passera par la diminution des rétributions des sans-emplois ainsi peut-être notre ami cité auparavant cessera sa tournée matinale et se mettra d’une manière plus active à trouver un emploi conforme à ses qualités et à ses goûts.

Vous pourriez aussi aimer