Global Council for Tolerance and Peace

La personnalité de l’avare

Dr. Antoine Chartouni

D. Antoine Chartouni

L’avarice est considérée comme un trait négatif dans la personnalité de l’être humain. Les gens dépensent normalement leur argent pour leur bien-être personnel, alors que l’avare a un seul « hobby », et c’est gagner de l’argent. Sa vie se résume alors à gagner de l’argent, sans vraiment y profiter. Mais quelles sont les caractéristiques de la personnalité d’une personne avare ? Et quelle sont les conséquences de l’avarice d’un mari envers sa famille ?

D’un point de vue linguistique, l’avarice signifie gagner de l’argent et ne pas les dépenser, sous prétexte de peur de l’avenir. C’est un mauvais trait qui empêche l’individu de donner, sur le niveau matériel, de l’argent et des choses, et sur le niveau moral, de l’émotion, du partage, de l’encouragement, du support et de l’amour. D’un point de vue psychologique, l’avarice est expliquée comme un « trait » qui nait en l’Homme pour réduire son anxiété. Cela signifie que les comportements de l’avare résultent d’un trouble psychologique, dont l’origine est la première enfance de l’homme, notamment durant la « phase anale », une des étapes de croissance de l’enfant.

Les causes de l’avarice

Maintes études se sont intéressées au sujet de l’avarice. Ces études n’ont pas encore abouti à des résultants indéniables à propos les causes de l’avarice, mais on peut parler de deux causes principales:

Premièrement, la cause psychologique. Selon Segment Freud, l’avarice revient aux étapes de la première enfance, précisément la « phase anale », où l’enfant aurait été élevé d’une façon stricte durant le stade de la propreté et de l’entrainement à utiliser la toilette. Dans ce cas, l’enfant développe une certaine réaction : Il veut maintenir les excréments à l’intérieur de son corps, ce qui lui donne un sentiment de plaisir dans la région anale, alors il rend ce plaisir constant, et projette sa réaction sur les choses physiques et les émotions. Il devient souvent hostile envers la société, sadique et ne se sent pas en sécurité.

Deuxièmement, l’éducation dans le cadre d’une famille avare, de peur de l’avenir, de mal respect de l’autre ou de la croyance qu’autrui ne mérite rien… peut-être une autre cause pour l’apparition de l’avarice.

L’homme avare, la femme avare… Quelle est la solution ?

L’avarice apparait chez les deux sexes, et quelques études ont considéré que l’avarice est plus présent chez l‘homme que chez la femme, car l’homme est responsable de dépenser sur sa famille, tandis que la femme se caractérise par l’émotion et l’acte de donner. Mais il y a bien des exceptions, alors ces études n’ont pas affirmé que l’avarice est présent chez l’homme plus que chez la femme.

Evidemment, les analyses psychologiques ont toujours tenté de trouver un traitement pour l’avarice, mais il n’y a pas de potion magique pour s’en débarrasser, notamment quand la personne avare avance en âge. Il est meilleur de découvrir le problème et de le traiter tôt, spécialement dès l’enfance, en encourageant l’enfant à donner et à échanger ses jouets.

Au cas où l’époux ou l’épouse souffre de l’avarice, leur entourage doit connaitre les causes et les traiter en consultant un psychologue ou un psychanalyste, spécialiste en psychanalyse et psychologie cognitive, pour s’entrainer à des comportements différents. On doit aussi encourager l’avare à donner, souligner l’importance de partager avec autrui, et le louer en avance pour cet acte, à l’image de l’époux ou l’épouse qui doit faire de même, s’il/elle travaille.

Pour conclure, les conséquences de l’avarice sont graves, et mènent à la dislocation de la famille, et la répugnance du partenaire de l’avare envers ce dernier, car la base du problème est le refus de l’autre, l’indifférence envers lui et ses besoins. La personne avare est souvent avare émotionnellement, et ne montre pas assez son amour envers son partenaire, ce qui mène aussi à de graves problèmes de famille.

Vous pourriez aussi aimer