Global Council for Tolerance and Peace

Et si on parlait de… l’hyperactivité?

D. Antoine Chartouni

D. Antoine Chartouni

Les parents se plaignent de leurs enfants qui sont très actifs, mais on ne peut pas demander à un enfant de rester calme et de ne pas jouer, car c’est son moyen de découvrir son entourage. Il y a des enfants qui ont toujours de l’énergie, et ne ressentent jamais la fatigue. Ils ne peuvent pas s’asseoir et se détendre, mais jouent constamment. C’est ce que nous appelons «l’hyperactivité» chez l’enfant et ses effets psychologiques, éducatifs et sociaux sur l’enfant…

L’hyperactivité chez les enfants est-elle un trouble inquiétant, ou est-elle normal chez les enfants? Le mouvement des enfants et leur interaction les uns avec les autres sont-ils sains?

Qu’est-ce que l’hyperactivité chez les enfants?

L’hyperactivité est un trouble neurologique et psychologique qui affecte le comportement de l’enfant et lui cause des problèmes au niveau scolaire, et un manque de concentration et d’attention, ou de distraction, c.à.d. des difficultés à rester concentré, une faible mémoire, et un manque d’attention aux détails. Nous remarquons également que les enfants ne peuvent pas rester au même endroit et jouer tranquillement, mais qu’ils jouent en criant, en faisant du bruit et utilisant la violence, en courant et grimpant fréquemment. Nous remarquons ainsi que ces enfants sont la plupart du temps désordonnés, ce qui conduit à négliger les devoirs de l’école et ne pas suivre ses instructions. Cela fait que les enfants répondent sans penser, ou coupe la parole des autres à cause de l’impatience. Tout cela aide à diagnostiquer l’état qui nécessite une intervention rapide du psychiatre ou du neurologue, auprès du thérapeute.

Quelles sont les principales causes de l’hyperactivité chez les enfants?

Maintes raisons causent l’apparition de l’hyperactivité chez les enfants, dont les plus importantes:

1. De mauvaises habitudes irrégulières du sommeil entraînent une augmentation du mouvement chez l’enfant. L’épuisement excessif rend également l’enfant agressif, affectant son comportement par des crises de colère.

2. Regarder beaucoup de dessins animés et d’animations de couleurs fortes et agressives contribue à que l’enfant soit très actif, sans mentionner la propagation de l’obésité chez les enfants qui passent des heures devant l’écran à regarder l’une après l’autre. De même, regarder la télévision pendant de longues heures empêche l’enfant de décharger son énergie en jouant ou s’exerçant. Les parents ne doivent donc pas laisser leurs enfants regarder la télévision plus qu’une heure par jour.

3. Les parents jouent également un rôle prépondérant dans l’apparition de l’hyperactivité motrice chez leurs enfants. Des études psychologiques ont montré que l’exposition des enfants à des situations stressantes les rend plus assujettis à un excès de mouvement et d’hyperactivité.

4. Certains aliments comme le sucre affectent indirectement le comportement des enfants. Lorsqu’un enfant consomme de grandes quantités de sucre, ça lui donne de grandes quantités d’énergie. En outre, l’allergie de certains aliments rend l’enfant très agité.

5. Les couleurs artificielles, les conservateurs, la caféine et d’autres produits affectent les actions de l’enfant et augmentent leur activité.

Quelques conseils pratiques pour les parents:

Après s’assurer qu’il n’y a aucune raison physiologique qui affecte le comportement et l’hyperactivité de l’enfant, les parents peuvent suivre ces quelques conseils:

Premièrement: Ne forcez pas l’enfant à faire quelque chose qu’il ne veut pas faire. Et diviser le temps d’étude en enseignant à l’enfant pendant dix minutes, par exemple, puis lui donnant maximum 5 minutes pour se reposer et jouer, pour ensuite recommencer à étudier. Toutes les deux à trois semaines, le temps de leçon peut être augmenté et le temps de pause sera conservé.

Deuxièmement: Ne pas réprimer, punir ou frapper l’enfant souffrant d’hyperactivité. Un comportement agressif à son égard le rendra plus actif et turbulent. En effet, on doit lui expliquer et bien sûr jouer avec lui si nécessaire et ensuite lui rappeler l’importance de la leçon.

Troisièmement: Retirer l’enfant de toutes les influences externes pendant la leçon. Il est important que la salle d’étude soit très calme afin que l’enfant puisse se concentrer le plus longtemps possible.

Quatrièmement: Pendant le jeu, il est recommandé que l’enfant joue dans un petit groupe d’enfants parce que jouer dans de grands groupes soulugnera son comportement de hyperactif et hostile.

Vous pourriez aussi aimer