Global Council for Tolerance and Peace

Du bonheur au 8e Festival de la Paix!

Du bonheur au 8e Festival de la PaixAnne Beaumier demeure fière de l’image du Festival, réalisé grâce aux photographies de Martin Savoie.

Le Festival de la Paix de Victoriaville ne nous parle pas des conflits qui sévissent de par le monde, mais se penche plutôt sur des problèmes sociaux bien d’ici. Du 20 au 23 septembre, une série d’activités et de conférences permettront aux visiteurs de trouver la paix pour mieux la partager.

La paix passe d’abord par soi, nous rappelle Anne Beaumier, coordonnatrice du Festival de la Paix. Voilà pourquoi elle qualifie la programmation de cette année de «nourrissante». Elle veut inciter, entre autres, une meilleure communication dans différentes zones de nos vies.

La conférence d’ouverture, «Un couple heureux qui dure, plutôt qu’un couple qui s’endure», présentée au mont Arthabaska le jeudi 20 septembre à 19h30, abordera la question de la paix dans le microcosme familial. Alors que 50% des couples se séparent et que 25% restent ensemble par principe, les conditions du bonheur dans le couple seront exposées par Serge Beaudette, spécialiste de la méthode Espère de Jacques Salomé.

Le vendredi, Journée internationale de la paix, se tiendra, toujours à la montagne, la veillée de danse traditionnelle, animée par Ghislain Jutras et ses musiciens. Le folklore québécois s’avère une valeur sûre pour l’organisation puisque, rappelle Anne Beaumier : «être forts dans nos racines nous prépare à accueillir les autres cultures, à s’ouvrir».

Place Sainte-Victoire

Samedi, la Place Sainte-Victoire deviendra l’«Espace Paix des Nations». La cérémonie d’ouverture par les Grand-mères autochtones Lise O’Bomsawin, Francine Payer et Marie-Émile Lacroix lancera les festivités du jour, toutes axées sur l’idée de connecter avec la beauté de la culture autochtone. À 11h, le spectacle familial Flavia et les Barangandaô conduira la foule vers le Brésil.

Le Cabaret de la Paix sera de retour, au Carré 150, dès 19h30. Mike Paul, Juulie Rousseau, Amir Amiri, Daniel St-Laurent, Jean-François Lépine, Jean-Luc Lavigne, Flavia Nacimento et Ilam participeront à ce cocktail musical.

Dimanche, la place se transformera en «Espace Vivre Ensemble». Le spectacle «Capteurs de rêves» de Jonathan Rioux, à la Vélogare à 11h, suivra une séance de yoga familial. L’horaire bien garni se terminera par l’Oasis de Paix, une soirée de recueillement ponctuée de musique, prières et poésie qui se tiendra à la salle de regroupement du Cégep de Victoriaville.

Une trentaine de conférences et d’ateliers se succèderont au cours de la fin de semaine. Les sujets abordés vont de la transition socio-écologique aux différentes étapes du deuil. En outre, on proposera aux festivaliers un parcours d’une vingtaine de kiosques d’exposants, des animations déambulatoires et de s’initier à de multiples traditions. Maquillage, contes et écolo-brico amuseront les enfants. «L’événement permet d’apprendre et de voir les choses différemment en changeant de perspective. Il ouvre d’autres fenêtres dans notre esprit. Comme notre slogan le dit : ça fait du bien», de dire la coordonnatrice.

Vous pourriez aussi aimer