Global Council for Tolerance and Peace

Dr. Ing Basma El-Zein: mon brevet d’invention sert l’énergie renouvelable

Dr. Ing Basma El-Zein: mon brevet d’invention sert  l’énergie renouvelable

La 11ème conférence et salon de l’éducation dans le Golfe, organisée par l’Université des affaires et de la technologie ( l’UBT), a été tenue à Djeddah sous le titre “La 4ème révolution industrielle et l’avenir de l’éducation”, et ce en présence de grandes personnalités, des penseurs, créateurs, universitaires et inventeurs, et un groupe de journalistes.

 La revue “Laha” a interviewé une grande dame  de savoir et de dons, qui donne à ses élèves son énergie positive, sa clairvoyance et sa sagesse , de façon qui consolide la science  dans leur esprit et nourrit l’espoir dans leur âme. Elle est Dr. Ing Basma El-Zein, doyen de la recherche scientifique à l’Université des affaires et de la technologie “UBT”, qui a un doctorat en nanoingénierie solaire et une Maîtrise en intelligence artificielle.

  • Quelle est l’importance de l’éducation aujourd’hui dans la 4ème révolution industrie?

Depuis un certain temps, l’éducation dans le monde arabe n’a pas pleinement pris son rôle a l’ombre des anciennes révolutions industrielles.

 Malheureusement, la plupart de nos programmes sont fondés sur la 1ère révolution industrielle, donc on a besoin aujourd’hui de moderniser tous nos programmes pour satisfaire les besoins du marché de travail et être en parallèle avec les objectifs de la 4ème révolution industrielle, et ce en raison du changement rapide dans les emplois et de les mpacts de l’intelligence artificielle et de l’informatique, notamment en se concentrant sur l’utilisation de la technologie, de la nanotechnologie et de l’intelligence artificielle, parce que toutes les sciences sont basée sur celles-ci.

  • Tous les groupes de la société sont-ils sous la bannière de la 4ème révolution industrielle, y compris ceux qui ont des besoins spéciaux?

On suppose qu’il y a  a une harmonie entre toutes les catégories de la société, mais nous souffrons encore de faiblesse à ce stade, et nous n’avons pas donné un intérêt à la 4ème révolution industrielle jusqu’à ce jour.  Les femmes, les enfants et les personnes ayant des besoins spéciaux n’ont pas eu la possibilité de participer à cette révolution, alors le fossé entre les compétences s’est élargi. Le problème n’est plus lié au manque des employés, mais plutôt au manque des talents qualifiés, car les employés des professions modernes doivent toujours acquérir des compétences supplémentaires, et avoir des liens étroits avec  les employeurs et les principes de l’éducation aux  universités qui s’efforcent aujourd’hui à attirer tous les groupes de la société.

  • Quel est le pourcentage de la participation des femmes à la 4ème révolution industrielle?

Les femmes arabes ont prouvé leur présence dans cette révolution industrielle, et il y a des femmes arabes qui méritent de lever le chapeau pour elles en raison de leur travail continu dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la nanotechnologie. Lorsque je préparais mon doctorat et maîtrise, des mères arabes étudiaient avec moi dans ce domaine et travaillaient dur pour servir leurs pays. La Femmes arabe prend pleinement conscience des objectifs de la 4ème révolution industrielle et des aspects positifs de la technologie moderne, et n’ont plus honte d’y participer. Au contraire, elles ont laissé leur marque dans de nombreux domaines et déposé des brevets d’invention qui ont été appréciés par des magazines internationales.

  • Quel type de brevet d’invention avez-vous déposé?

En 2015, j’ai déposé un brevet d’invention aux États-unis, relatif aux matériels utilisés dans la nanotechnologie et servant les applications des énergies renouvelables, “l’énergie solaire”.

  • Quelle est l’importance de l’énergie solaire?

Si nous profitons correctement de cette énergie, elle sera en mesure de répondre à tous les besoins énergétiques futur. A quelle mesure cette énergie sert-elle l’humanité?

L’énergie solaire peut être utilisée dans de nombreux domaines en la convertissant en d’autres formes d’énergie, telles que l’énergie thermique et électrique, et il y a des efforts pour faire de la technologie sur laquelle nous travaillons aujourd’hui un ami de l’environnement, tout en la fabriquant à un coût inférieur que la technologie existant actuellement.

  • Sur quels matériels auriez-vous travaillé?

Nous avons découvert des matières et travaillé sur eux pour qu’ils deviennent infiniment petites afin que nous puissions transformer le verre des bâtiments en cellules solaires, pour qu’elles soient en même temps des fenêtres et une source d’énergie solaire qui peuvent être utilisée dans les maisons.

  • La plupart des pays arabes profitent du soleil toute l’année, mais pourquoi tout ce retard dans l’utilisation des énergies renouvelables?

Si nous nous concentrons sur les pays du Golfe en général, nous constatons que les journées ensoleillées sont  plus que ceux où le soleil se couche, mais ces pays dépendaient d’une économie unilatérale fondée sur le pétrole. Avec la nouvelle orientation et la Vision 2030, dans laquelle le prince Mohammed bin Salman a insisté sur l’action pour réaliser une économie de connaissance basée sur l’industrie, on a dû rechercher des alternatives, y compris les énergies renouvelables, en particulier “l’énergie solaire”.

  • La technologie à base de silicium a été utilisée, mais tout d’un coup, elle a été abandonnée, pourquoi?

Parce que ce type de technologie est cher et  a des problèmes majeurs, en particulier s’il est utilisé dans le désert, où la poussière  affecte négativement les panneaux solaires, mais grâce à la nanotechnologie et aux nouvelles technologies, nous avons pu résoudre ces problèmes.

  • Comment avez-vous trouvé une solution définitive à ce problème?

Nous avons travaillé sur les propriétés de la cellule solaire, après avoir travaillé sur la surface extérieure pourqu’elle se nettoye, et alors les panneaux solaires se nettoient eux-mêmes et ne sont plus affectés par le sable, la poussière et la pluie.

  • Qui soutient Dr Basma dans sa carrière?

Le grand soutien que je reçois est de ma famille, notamment mon père qui a des connaissances et me pousse toujours à servir la nation arabe et islamique, et je respecte ce principe. Mes collègues et mes enfants me soutiennent aussi dans ma carrière, notamment ma fille, qui étudie l’ingénierie spatiale en France et suit mon carrière constamment.

  • Comment voyez-vous le développement de la Femme?

Je crois en mon message et je m’intéresse au développement des femmes arabes et islamiques. Je suis également intéressé à soutenir mes collègues et à être un modèle pour eux, alors nous travaillons ensemble pour faire un changement positif dans la 4e révolution industrielle.

  • Comment Dr Basma Al-Amal anime-t-elle l’espoir dans ses élèves?

Je suis le premier professeur à occuper ce poste de “Doyen de la Recherche Scientifique à l’Université des Affaires et de la Technologie”, dont le personnel académique était exclusivement réservé aux hommes. J’étais un chercheur en sciences à l’Université des sciences et technologies du Roi Abdallah, et avant, j’étais un professeur à l’Université de “Dar Al-Hikma”, et au cours de ma longue carrière s’étalant sur plus de 20 ans, j’ai travaillé avec un grand nombre d’étudiants, et je tenais à les encourager, semer l’espoir dans leur âme, et enraciner la science dans leur mentalité, tant qu’ils possèdent l’intelligence et l’amour du savoir, et mon rôle ne se limite plus au transfert des informations, mais je leur ai laissé  l’espace ouvert pour qu’ils puissent continuer leurs cherches et leurs débats, prennent connaissance,  développer leur sens scientifique et renforcer leurs capacités, et pour les pousser dans la voie de la recherche scientifique. A chaque fois que je cherchais dans cette direction, je trouvais des mains levées et des esprits brillants qui pourraient arriver jusqu’à  la lune.

  • Y a-t-il des obstacles qui entravent la marche scientifique des étudiants?

Malheureusement, il y a des personnes qui étouffent chaque idée imminente qui brille dans la tête d’un étudiant, et je n’ai pas en mesure d’expliquer ce phénomène. La science est une responsabilité et les étudiants sont aussi de notre responsabilité. Nous, les professeurs, devons donc soutenir les étudiants avec toute notre force scientifique, intellectuelle et sociale, et honorer ceux parmi eux qui sont  distingués  pour réaliser d’importants accomplissements scientifiques. Par exemple, et pas exclusivement, dans ce forum académique, l’université a honoré des étudiants talentueux, dont à  leur tête l’étudiante Maria Andijani, qui a obtenu deux prix au niveau du Royaume à l’Olympiade de la recherche scientifique, et l’étudiant Tawfiq Munajed (11 ans) qui a remporté un prix distingué offert par les étudiants de l’Université.

  • À quoi aspirez-vous en tant que femme qui vit dans un monde arabe qui souffre de divers problèmes sociaux et économiques?

Je suis une femme de changement. Je cherche à influencer les jeunes hommes et femmes avec toutes les connaissances et la sagesse que je possède, afin de changer leur façon de penser, parce que la nouvelle génération est frustrée sur tous les niveaux sociaux, économiques et politiques, et j’espère que je pourrai les faire sortir du cycle de la frustration par le biais du développement durable.

  • En tant que membre de plusieurs institutions et organisations internationales, avez-vous parlé du rôle académique, social et humanitaire que vous avez joué?

J’ai cherché à propager la paix et les valeurs de tolérance et d’amour entre les pays dans un monde de plus en plus complexe, en particulier en tant que vice-président du Conseil Global de la tolérance et la paix (CGTP) pour les affaires académiques et scientifiques, qui est un conseil mondial qui s’intéresse à propager les valeurs de tolérance et la paix dans le monde..

  • A quoi consiste le CGTP?

Le Conseil se compose d’un certain nombre d’organes, dont le plus important est le Parlement international pour la tolérance et la paix qui regroupe plus de 65 pays, et l’Assemblée générale, dont parmi ses commissions les plus importantes figure la Commission de la Femme, des jeunes et du développement durable. En plus je suis membre distingué à  l’institut international pour les ingénieurs électriques et électroniques, à l’association de recherches des matériels et à l’Association américaine pour le progrès de la Science, etdans d’autres.

  • Quel est l’effet de tout cela sur la société arabe?

Les circonstances et les défis difficiles auxquels le monde arabe est confronté et la concurrence non-honnête qu’il connaît nous poussent à travailler main dans la main à travers le développement durable, le service de la communauté et l’enseignement qui est important pour le développement à travers l’échange de conversations avec les étudiants. La science n’est plus des conférences données  aux étudiants mais de les mener vers la bonne voie et  profiter de leurs questions, car la vie pour continuer exige la conjugaison des efforts de tout le monde, la résolutionvie.toute sorte de  problèmes, afin de les oblige à penser  librement et de continuer à apprendre toute la vie.

  • Comtment traitez-vous avec vos élèves?

Je vois  mes enfants en eux, et j’aime qu’ils soient les meilleurs élèves, bien informés et sages. la plupart parmi eux m’appellent “maman” parce que je me soucie beaucoup d’eux et je partage avec  eux  leurs chagrins et leurs joies. Je m’efforce toujours à les éduquer scientifiquement en leur demandant de lire des revues scientifiques et les dernières découvertes dans le monde de la technologie. Comme j’enseigne le génie électrique, je les encourage à faire des recherches et les motive à penser à la technologie pour découvrir comment elle  fonctionne, et comment en avoir ce que nous voulons, et ils continuent à communiquer avec moi, même après le diplôme, pour suivre mes conseils dans le choix du meilleur emploi, car je suis la mère qui ne leur a pas donné naissance.

  • Compte tenu de la propagation de l’analphabétisme dans le monde arabe, comment le Dr Basma voit-il les femmes arabes?

Le savoir est l’arme de la “femme forte”, c’est prix ncipe sur lequel mes parents m’ont élevé, car le rôle de la famille est très important dans la vie de la femme, et j’espère que chaque famille  plantera dans l’âme de leurs filles l’amour de l’apprentissage et la science qui exigent  des efforts et de la vigilance après le soutien de la famille. j’ai poursuivi mon doctorat à travers mon travail, car j’ai fixé des objectifs et j’ai cherché à les atteindre. La famille joue un rôle important en courageant leurs enfants à être excellents.

  • Un dernier mot à la femme arabe

Je dis aux femmes arabes, soyez fortes et éliminez les bstacles pour atteindre vos objectifs.

Vous pourriez aussi aimer