Global Council for Tolerance and Peace

Al Jarwan à la septième conférence sur l’éducation dans le Golfe: Pas de paix sans développement

La septième conférence et exposition sur l’éducation dans le Golfe, organisée par l’Université des affaires et de la technologie de Jeddah, en Arabie Saoudite, a été lancée aujourd’hui, sous le patronage du Ministre de l’éducation, Ahmed Al-Issa, avec la participation de plus de 30 pays et 150 universités et établissements d’enseignement.

SE Ahmed Bin Mohammed Al Jarwan, Président du Conseil mondial pour la tolérance et la paix, a prononcé un discours à l’ouverture de la conférence:

« J’ai l’honneur de me tenir aujourd’hui devant cette élite intellectuelle, avec espoir et confiance en que la science est la meilleure voie pour un avenir brillant, un avenir où nous éliminerons l’ignorance et l’intolérance, transformerons la haine en amour, la violence en dialogue et la discrimination en acceptation et respect d’autrui. Je suis certain que tout comme la plantation, plus on prend soin de l’éducation, plus elle nous produit de bons fruits.

Notre monde confronte aujourd’hui de graves menaces, telles que les guerres, le terrorisme, l’extrémisme, la violence, l’intolérance et le racisme, des fléaux qui menacent les sociétés et propagent la criminalité, la rancune et la haine.

Le monde n’a pas autre choix aujourd’hui que faire face à ces dangers et ces menaces. Mais les armées, la police et le recours à la force ne suffisent pas pour éliminer la pensée figée, le mal raciné et le poison propagé dans l’esprit des terroristes, des extrémistes et des ignorants, désinformés dès le plus jeune âge, avec de faux et inhumains enseignements et concepts.

Les déclarations de dénonciation et de condamnation, si éloquentes soient-elles, ne suffisent pas non plus pour faire face aux menaces croissantes touchant sans pitié les innocents, les enfants et les femmes dans tous les pays et toutes les villes du monde.

De nouvelles stratégies et plans globaux sont nécessaires, ainsi qu’une nouvelle vision et une mise au point de traitements pour éliminer les causes de ces fléaux et cruautés, et éviter le monde de la brutalité de ses conséquences brutales.

De nouveaux partenariats entre les pays, les gouvernements, les organisations internationales, régionales et nationales et les dirigeants de la pensée, l’éducation et les médias, dont vous en êtes à l’avant-garde et parmi leurs élites, sont nécessaires aussi pour effacer l’ignorance, l’extrémisme et éliminer l’intolérance, la discrimination et la haine, pour lutter contre le terrorisme en toutes ses formes, en inculquant les principes de tolérance et de paix.

Par ce, nous avons créé le Conseil Global pour Tolérance et Paix (GCTP), une plate-forme mondiale pour atteindre ces objectifs, et nous avons débuté à former des partenariats avec les Nations Unies – Fonds pour l’Habitat (ONU-Habitat), le gouvernement de Malte et les grandes organisations internationales.

Notre stratégie est triple, et les valeurs de tolérance et de paix ne peuvent être inculquées sans elles. Elle consiste en: l’éducation, les médias et le développement durable.

L’éducation, dont vous êtes les pionniers, les dirigeants et les experts, est une médecine préventive contre les maladies de l’ignorance. C’est l’éducation qui élève des générations et leur fait comprendre les valeurs humaines et l’engagement aux principes du dialogue, du respect mutuel, de la tolérance et de la paix.

Les medias sont le moyen convenable pour diffuser les connaissances, promouvoir les valeurs de tolérance et consolider la paix à grande échelle. Elle construisent une opinion générale rejetant l’extrémisme et le terrorisme, la violence, la discrimination et l’ignorance ; une opinion générale tolérante et qui aime la paix.

Quant au développement durable, c’est une condition et un devoir. Nous ne pouvons pas demander aux communautés pauvres et marginalisées de pardonner tandis qu’elles ont besoin de quoi vivre, ainsi que des éléments les plus basiques pour une vie décente. En effet, la pauvreté, la privation et la perte de la justice sociale augmentent la propagation de l’ignorance et de la misère et constitue ainsi de forts motifs de haine, d’extrémisme et de violence.

Il n’est plus accepté qu’il y ait des communautés marginalisées, et nul enseignement ne différencie entre les gens, ou incite les groupes les unes contre les autres.

Il n’est plus possible ne pas garantir l’éducation, la médecine, la justice et la liberté pour toutes les personnes et communautés.

Chers frères,

Pas de tolérance ni de paix sans développement, et pas de développement sans tolérance et paix. Se taire sur un crime contre les générations, est un crime en soi. Il est temps d’instiller la tolérance pour construire un avenir dans lequel nos jeunes jouiront de la liberté et de la sécurité.

Il est temps de soutenir les initiatives des femmes et des jeunes, et c’est ce que nous recherchons au Conseil Global pour Tolérance et Paix, à travers la diffusion de la diplomatie du dialogue, le soutien des initiatives des jeunes, et le lancement de grands prix internationaux pour encourager la participation à la construction d’un avenir où l’ignorance et l’extrémisme sont éliminés, la haine est transformée en amour et le terrorisme est exterminé.

Ainsi, nous nous préparons également à lancer bientôt le Parlement International pour Tolérance et Paix, pour qu’il soit un acteur-clé dans la création de législations dédiées à mettre à jour les lois et les programmes d’enseignement, pour servir la cause de la tolérance et de la paix.

En conclusion, permettez-moi de vous remercier, et de vivement saluer cette conférence de haut niveau, ainsi que vos efforts inlassables et unis. Nous pouvons contribuer à inculquer une culture de tolérance pour récolter la paix. La main dans la main, nous pouvons élever une génération dont le savoir est son témoignage, et les valeurs et la morale sont ses armes.

Que Dieu vous bénisse, et bénisse les créateurs de paix et la paix ».

Vous pourriez aussi aimer