Global Council for Tolerance and Peace

A bord de la Station spatiale internationale, l’équipage adresse un message de paix au forum de l’ONU à Vienne

Survolant la Terre en orbite basse à une vitesse d’environ 28.000 kilomètres à l’heure, les six membres de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) ont participé par vidéoconférence au forum des Nations Unies sur l’espace organisé à Vienne pour discuter de l’importance de travailler ensemble.

En 1962, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution demandant à tous les États membres de considérer les astronautes comme des envoyés de l’humanité dans l’espace et de leur apporter toute l’aide et le soutien que cela suppose.

« Paix pour notre planète », a lancé Oleg Artemyev aux participants du forum, tandis que Drew Feustel a souligné l’importance pour tous d’avoir accès à l’espace.

« J’espère que nous poursuivrons notre travail en tant que groupe international, que nous travaillerons et réfléchirons ensemble » sur la manière dont l’espace est utilisé, a dit M. Feustel. « L’objectif ne devrait pas nécessairement être de dominer l’espace, mais d’aider à en faciliter l’accès pour nous, en tant qu’êtres humains, pas seulement en tant que nations ou individus ».

L’astronaute Serena Auñón-Chancellor a donné des conseils aux jeunes femmes et jeunes filles souhaitant poursuivre une carrière dans le domaine des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) et qui hésitent à se mettre en valeur et à mener une carrière dans les sciences spatiales.

« Je leur dis … dérange les gens », a-t-elle dit. « Dérangez-les si vous êtes intéressée par leur travail et leur recherche, demandez-leur de vous en parler, posez des questions … explorez, découvrez. C’est la meilleure façon pour les jeunes filles et les femmes de s’intéresser au domaine des STIM », a-t-elle dit.

En réponse à une question sur l’importance de la coopération internationale dans l’exploration spatiale, Drew Feustel a expliqué que ce partenariat permet non seulement de réduire les coûts, mais aussi de développer des technologies et des innovations vitales pour l’exploration spatiale.

« Tous nos partenaires ont une grande expérience dans l’espace et ce sont des expériences très différentes. Ce que nous faisons en ce moment exige que ces divers atouts soient réunis », a-t-il déclaré.

Vous pourriez aussi aimer